Tipi Snoezolen

Télécharger
Créer un Tipi.pdf
Document Adobe Acrobat 1'021.1 KB

Professeur des écoles, je travaille en école primaire dans une classe de CM1. J'ai la chance de pouvoir échanger étroitement avec les élèves de la classe d'à côté, des élèves un peu particuliers qui suivent leur enseignement dans une ULIS (Unité Locale d'Inclusion Scolaire).

Ces élèves ne peuvent suivre un enseignement dit "classique" car ils ont des difficultés ou un handicap. Mon collègue, cette année, a accueilli onze élèves dont quatre élèves autistes. L'accueil de ces élèves n'est pas des plus faciles : je ne parle pas forcément du travail de l'enseignant car ce n'est jamais le plus important mais bien de ce que ressentent ces élèves dans une école de plus de 250 écoliers qui courent partout, dans des lieux qu'ils ne connaissent pas forcément, des lieux bruyants et souvent déstabilisants. 

 

J'accueille souvent ces élèves dans ma classe pour des activités conjointes, lors de sortie, pour le spectacle de la fête de l'école, et, cette année, pour la première fois, j'ai mené mon projet théâtre conjointement avec les élèves d'ULIS. 

 

Mais je voulais faire plus pour ces élèves qui ont souvent besoin de se mettre à l'écart, de trouver un "havre de paix", un lieu rassurant. En faisant des recherches sur les autistes pour essayer de mieux les accueillir et surtout ne pas faire "d'impairs", j'ai découvert le principe des chambres snoezolen. J'en ai donc parlé à mon collègue qui a été aussi enthousiaste que moi. Le problème était de trouver un espace à aménager ... mais dans une école les pièces vides ne courent pas les rues. J'ai donc eu l'idée de créer un tipi snoezolen ! Un tipi pour un petit espace fermé, réalisé avec un tissu opaque pour créer un endroit sombre mais pas noir. Maintenant il va falloir l'aménager avec si possible une colonne à bulles, des coussins, une veilleuse diffusant lumière et musique douce. Je vais donc devoir faire appel à la solidarité pour trouver ce matériel. 

 

En attendant, je vous propose de voir le tipi et prochainement j'espère vous présenter le tipi snoezolen équipé !

La petite lune n'a pas été confectionnée au hasard mais bien parce qu'elle a une signification particulière : chaque début d'année scolaire, nous diffusons à nos élèves un film d'animation qui se nomme Mon petit frère de la Lune, qui explique l'autisme.

 

Depuis que je travaille avec mon collègue d'ULIS, les parents des élèves de ma classe sont très surpris de voir à quel point leur enfant est plus tolérant, plus ouvert à l'handicap, qu'il a moins peur face à des personnes handicapées, que leur regard est plus juste et ils témoignent souvent des propos de leur enfant qui se rapproche généralement de : "Tu sais papa, maman ce sont des élèves comme nous qui apprennent et jouent". Je pense que les élèves de ma classe donnent de belles leçons de tolérance à leurs parents !

 

Pour réaliser le tipi j'ai suivi le DIY de Vintage Addict by Elo. Un DIY très facile à suivre que je vous conseille absolument et que j'ai repris dans le PDF ci-joint. 

 

Je ne vous cacherai pas que mon aînée n'a pas été peu fière de réaliser la pose de son premier biais qui plus est appliqué d'un ruban et que la plus petite a pris très au sérieux son rôle de testeuse en chef du Tipi !


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    She reads a book (samedi, 27 août 2016 13:50)

    Il est superbe et c'est un joli lieu bien rassurant en effet. Je suis bénévole dans une bibliothèque en dehors de mon métier et à nous toutes nous avons fabriquer un tipi également pour y raconter les histoires, les enfants s'y sentent beaucoup plus zen, écoutent mieux et ça change tout ;-) les histoires prennent du coup une autre saveur

  • #2

    L'Atelier de Clélie (samedi, 27 août 2016 14:18)

    Merci pour ton retour d'expérience ... Bientôt la rentrée et j'ai hâte de voir la réaction de nos "élèves de la Lune". L'année dernière j'ai créé un petit coin regroupement pour mes élèves, juste un petit endroit dans un coin de la classe où les élèves s'installent sur un tapis. Cela m'a permis de redécouvrir comme eux, car ce sont des grands de 10 ans, le plaisir de lire et de faire lire des histoires.